Musique
Autour de l’Affaire Makropoulos
Le Salon des Dissonances

ENSEMBLE EN RÉSIDENCE


Au sortir des représentations de L’Affaire Makropoulos, un passage s’impose dans le salon des Dissonances pour un moment de plaisir et d’exploration musicale tissé autour de Janáček. Le Concertino ( 1925 ) devait primitivement s’appeler Printemps et faire se succéder Hanneton, Daim, Grillon et Ruisseau… Un esprit ludique et pittoresque pour une partition d’une modernité radicale et parmi les plus étonnantes du compositeur. Lorsque son compatriote Martinů compose son Nonette pour vents et cordes en 1959, il se sait condamné par la maladie et souffre plus que jamais de sa condition d’exilé. Rien de moins tragique pourtant que ce testament de la musique de chambre du compositeur : comme chez le Mozart des dernières années, une profondeur de sentiment extrême et une sagesse lucide et apaisée se cachent dans les grâces d’un divertissement et les replis souriants d’une très grande pudeur. La quintessence d’un art et d’une vie.

Distribution

MUSICIENS DE L’ENSEMBLE LES DISSONANCES

Programme

JANÁČEK Concertino
MARTINŮ Nonette
REINECKE Trio pour cor, clarinette & piano op. 274

Dates
29
Mai
20:00
Auditorium
Tarifs et plan de salle
De 5.5€ à 25€ (tarif )
Plus de détails
Durée
1h30 environ