musique

Pasiones de España (rediffusion en ligne)

Festival Misteria Paschalia
  • Un concert enregistré à l’Opéra de Dijon

L’ensemble Cappella Mediterranea, associé à l’Opéra de Dijon, devait participer au festival Misteria Paschalia de Cracovie à l’occasion du week-end de Pâques. En raison des restrictions sanitaires, le festival s’est adapté en proposant une diffusion en ligne de ses concerts. C’est à cette occasion que l’Opéra de Dijon a mis à disposition la salle de l’Auditorium et une équipe de captation pour réaliser ce tournage dans les plus brefs délais.

Mariana Flores et Mónica Pustilnik interprètent Pasiones de España, un programme mêlant les plus belles pages de musique vocales du XVIe au XIXe siècle.

Profitez de la rediffusion du concert sur cette page, jusqu’au 31 août 2021 ! 

Ce programme bénéficie du soutien du Bureau Export

  • L’ensemble Cappella Mediterranea et l’Opéra de Dijon 

Leonardo García Alarcón et l’ensemble Cappella Mediterranea sont, depuis plusieurs années, artiste et ensemble associés de l’Opéra de Dijon. La dernière production sur laquelle ces derniers ont travaillé est Le Palais enchanté, créé en décembre 2020 à l’Opéra de Dijon.  

Retrouvez-les la saison prochaine.

 

Merci d’accepter les conditions ci-dessous pour visionner la vidéo.

Description

Le répertoire exploré dans le programme Pasiones de España ne se limite pas à la péninsule ibérique mais suit l’influence des Habsbourg du XVIe au XVIIIe à travers l’Europe et en particulier l’Espagne, les Pays-Bas Espagnols, les royaumes de Sicile et de Naples. Ainsi une œuvre de Falvetti, compositeur sicilien, côtoie le Lamentazione de Colonna maître de chapelle de la Cathédrale de Bologne.


Les chants expriment la foi, les ténèbres, la souffrance mais également les sources de réconforts offertes par la nature, la mer, les oiseaux ou la musique. 
La deuxième partie du programme est dédiée aux tonos humanos de José Marín (1619-1699) qui figurent parmi les plus belles pages de musique vocale profane du XVIIe siècle espagnol. Chanteur et compositeur espagnol, Marín est l’un des personnages les plus étonnants, fascinants et ambigus parmi les artistes espagnols du XVIIe siècle. D’une longévité étonnante, ordonné à Rome en 1644, il entra à la chapelle du Monastère de La Encarnación de Madrid en tant que ténor. Accusé de vol en 1654 et d’assassinat en 1656, il fut arrêté, torturé, sécularisé et emprisonné. La cour de Madrid (véritable « cour des miracles » sous les Habsbourg) était habituée à ce type de frasques et n’en a pas tenu rigueur à ce chanteur exceptionnel. Elle l’accueillit plus tard « repenti » après quelques années d’exil et un pèlerinage. Il mena jusqu’à sa mort le 8 mars 1699 une vie exemplaire. Difficile d’imaginer l’épopée flamboyante et romanesque de ce compositeur tant la sérénité de ses chansons ou « tonos » sont d’une richesse mélodique étonnante, et l’accompagnement de guitare d’une variété rythmique remarquable.

Distribution

SOPRANO Mariana Flores
ARCHILUTH & GUITARE Mónica Pustilnik

Programme

COLONNA (1637–1695)
Prima lamentazione del Mercoledi sera, madrigale ultimo
(Sacre Lamentazioni della Settimana Santa a voce sola)

GUERRERO (1528–1599) 
Niño Dios d’amor herido

HIDALGO (1614–1685)
La noche tenebrosa

PICCINI (1566-1638)
Ricercar primo
Chiaccona mariona alla vera

FALVETTI (1642–1692)
La mia fede dal fuoco nasce
(Nabucco)

DURÓN (1660–1716)
Aunque más vuele
(La guerra de los Gigantes)

GUERAU (1649-1717)
Marionas

MARÍN (1618–1699)
Ay, Dios, qué dulce mal!
Van y vienen mis pensamientos
Si quieres vivir
Qué bien canta un ruiseñor
Ojos, pues me desdeñáis

SANZ (1640-1710)
Xacara

ROMERO (ca. 1575–1647)
Van y vienen las olas madre

DE FALLA (1876–1946)
Nana
(Siete canciones populares españolas)

 

Dates
02
Juillet
20:00
Tarifs et plan de salle
Non renseigné
Plus de détails
Durée
1h10 environ
Biographie des artistes
Télécharger