David Grimal & Les Dissonances

Artiste et ensemble en résidence
David Grimal

« David Grimal a un formidable appétit de musique, de maîtrise intellectuelle et artistique des répertoires choisis » Gilles Macassar - Télérama

Violoniste autant investi dans le répertoire soliste que chambriste, David Grimal se produit sur les plus grandes scènes du monde : Suntory Hall de Tokyo, Philharmonie de Paris, Musikverein de Vienne, Concertgebouw d’Amsterdam, Konzerthaus de Berlin, Wigmore hall de Londres, Tonhalle de Zürich, Lincoln Center de New York, Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, Liszt Académie Budapest, Victoria Hall de Genève, Auditorio Nacional de Madrid, Théâtre des Champs Elysées, National Concert Hall de Taiwan, Bozar de Bruxelles…

David Grimal collabore régulièrement en tant que soliste notamment avec l’Orchestre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre de Chambre d’Europe, les Berliner Symphoniker, l’Orchestre National de Russie, le New Japan Philharmonic, l’English Chamber Orchestra, l’Orchestre du Mozarteum de Salzbourg, l’Orchestre Symphonique de Jérusalem, le Prague Philharmonia, l’Orchestre de la Fondation Gulbenkian Lisbonne, le Sinfonia Varsovia. Il s’est ainsi produit aux côtés de chefs tels que Christoph Eschenbach, Hienrich Schiff, Lawrence Foster, Emmanuel Krivine, Mikhaïl Pletnev, Rafael Frühbeck de Burgos, Peter Eötvös, Andris Nelsons, Jukka Pekka Saraste, Christian Arming…

De nombreux compositeurs lui ont dédié leurs œuvres : Marc-André Dalbavie, Brice Pauset, Thierry Escaich, Lisa Lim, Jean-François Zygel, Alexandre Gasparov, Victor Kissine, Fuminori Tanada, Ivan Fedele, Philippe Hersant, Anders Hillborg, Oscar Bianchi, Guillaume Connesson, Frédéric Verrière...

Depuis dix ans il consacre une partie de sa carrière à développer Les Dissonances dont il est le directeur artistique. Dans ce laboratoire d’idées, conçu comme un collectif de musiciens, David Grimal et ses amis vivent la musique comme une joie retrouvée et abordent dans l’esprit de la musique de chambre le répertoire symphonique.

David Grimal a enregistré pour les labels EMI, Harmonia Mundi, Aeon, Naïve, Transart, Dissonances records. Ses enregistrements ont reçu les éloges de la presse : BBC choice, Choc de l’année Classica, Arte selection, ffff Telerama etc…

Chambriste recherché, David Grimal est l’invité des plus grands festivals internationaux et choisit de se produire régulièrement en trio avec piano en compagnie de Philippe Cassard et Anne Gastinel ainsi qu’avec ses amis du quatuor les Dissonances : Hans-Peter Hofmann, David Gaillard et Xavier Phillips.

Comme un prolongement naturel à ce désir de partage, il a également créé « L’Autre Saison » : une saison de concerts au profit des sans-abris à Paris. David Grimal a été fait chevalier dans l’ordre des arts et lettres en 2008 par le Ministère de la culture français. David Grimal enseigne le violon à la Musikhochshule de Saarbrücken et joue le Stradivarius « Ex-Roederer » de 1710 avec un archet signé François-Xavier Tourte.

Les Dissonances

Créées en 2004 par le violoniste David Grimal, Les Dissonances développent depuis 15 ans une autre manière de jouer ensemble et d’aborder l’interprétation du répertoire symphonique.

Elles regroupent des solistes issus des plus grandes formations françaises et internationales, des chambristes reconnus et de jeunes talents en début de carrière. Les musiciens sont animés par le désir commun d’une collaboration fondée sur la recherche de l’excellence et la musique se fait de manière collégiale sous la direction artistique du violoniste David Grimal. Sans diriger à la baguette, il travaille en harmonie avec l’orchestre depuis sa place de violon solo. L’écoute et le partage de la connaissance sont au cœur de la relation humaine et artistique qui s’épanouit dans ce cadre singulier où exigence et bienveillance sont les valeurs qui rassemblent.

Ce collectif d’artistes offre ainsi une nouvelle vision des œuvres du grand répertoire symphonique en grand effectif (plus de 80 musiciens) et propose également au cours de ses saisons des concerts de musique de chambre, notamment par le biais du Salon des Dissonances et du Quatuor Les Dissonances.

Au cours des dernières années, Les Dissonances ont pu, entre autres, proposer leur version de La Mer de Debussy, la Suite n°2 de Daphnis et Chloé de Ravel, le Concerto pour orchestre de Bartók et triompher dans les grandes salles européennes. En octobre 2017, l’orchestre interprète le Sacre du Printemps de Stravinsky dans la Salle Pierre Boulez à la Philharmonie de Paris, comble pour l’occasion. Depuis, les défis s’enchainent avec l’interprétation d’œuvres majeures du grand répertoire : la Symphonie n°1 « Titan » de Mahler, l’Oiseau de feu de Stravinsky, la Symphonie n°11 de Chostakovitch, Pelléas et Mélisande de Schoenberg, la Symphonie n°9 de Bruckner, le Mandarin merveilleux de Bartók ; mais aussi de pièces audacieuses avec soliste(s) telles que les concertos pour violon de Stravinsky, Korngold, Berg et Bartók (n°2, David Grimal), le Concerto pour hautbois de Strauss (Alexandre Gattet), le Triple Concerto de Beethoven (David Grimal, Xavier Phillips et Boris Berezovsky) par exemple.

Fort de cette démarche créative, l’orchestre s’est implanté dans de prestigieuses institutions mettant en place des collaborations sur le long terme en France comme à la Philharmonie de Paris, à l’Opéra de Dijon et au Volcan, Scène Nationale du Havre. L’orchestre se produit régulièrement à travers toute l’Europe (le Victoria Hall de Genève, le Teatro Comunale de Ferrara, les prestigieux festivals Enesco de Bucarest, deSingel d’Anvers ou l’Auditorio Nacional de Madrid...) et a partagé son expérience au-delà des frontières européennes en 2020 au Festival de Musique de Chambre d’Eilat en Israël, pour fêter le 250ème anniversaire de L. v. Beethoven.

Actualités