musique

Emigrant

Nadia Fabrizio
présentation

Chanter sa langue

La Carnia est la partie montagneuse du Frioul, région située au nord de l’Italie, au-dessus de Venise, dans la province de Udine. La première fois que Nadia a vu la terre natale de son père, il n’y avait plus rien, juste une vaste désolation. La terre avait tremblé et son père les emmenait, sa sœur et elle, voir leurs grands-parents pour la première fois depuis leur retour au pays, après une vie d’émigrés en Suisse. Elle sortait tout juste de l’enfance. Ce soir-là, le chœur d’Ovaro, son village, chantait. Tout était fracassé, mais ils étaient debout et ils chantaient.

Fille et petite-fille d’immigrés, Nadia Fabrizio aime se présenter comme une comédienne qui chante, car c’est bien d’histoires dont il s’agit, de courtes fables, de récits chantés, intimes et universels à la fois. Ils témoignent à leur manière d’une émigration, d’un déracinement. Ils portent aussi la parole de ceux et celles, femmes et enfants, qui sont restés au pays. Elle chante avec ce qu’il y a en elle d’inaltérablement attaché à cette vallée, à ces montagnes, et à son «popolo duro».

distribution

Textes Giorgo Ferigo
D’après les musiques du Povolar Ensemble

Conception, récits et chants Nadia Fabrizio

Accordéon Maryll Abbas
Guitare Leonardo Sanchez
Contrebasse Patrice Caratini
Lumières Christophe Pitoiset

En langue frioulane surtitrée

Dates
07
Octobre
20:00
granD théâtre
Tarifs et plan de salle
de 5.5€ à 25€ (tarif d)
Plus de détails
Durée
1h10