musique

Alexandre Tharaud

Bach - Debussy - Dukas
présentation

Usant de son immense palette expressive, Alexandre Tharaud compose un itinéraire où la liberté des Préludes de Debussy dialogue avec des transcriptions de Bach et Dukas : on ne demande qu’à le suivre sur ce sentier où l’hommage se conjugue à l’esprit d’improvisation.

Pianiste-transcripteur, Alexandre Tharaud marche sur les pas du grand Wilhelm Kempff lorsqu’il s’empare du monde de Bach, avec un mélange de piété et d’indépendance qui n’eût certes pas déplu au Cantor de Leipzig. Ce dernier lui-même, on le sait, ne pensait pas toujours sa musique pour un instrument précis, de sorte que la transparence du luth et la chaleur de la flûte peuvent renaître, intactes, sur le clavier. Bouleversant, l’air Aus Liebe will mein Heiland Sterben, où la voix s’entrelace à la flûte, livre la signification théologique de la mort du Christ, avec une intensité dont seul Bach est capable. En contrepoint de ces extases de Bach, Alexandre Tharaud feuillette l’album du premier livre des Préludes de Debussy, où l’antiquité fantasmée des « Danseuses de Delphes », le minimalisme magnétique des « Pas sur la neige », le paysage onirique de « La Cathédrale engloutie » ou le zéphyr épique de « Ce qu’a vu le vent d’ouest » semblent guider les doigts, note à note, dans un monde de fantaisie. Et pour finir, une autre transcription, flamboyante d’audace : celle du célébrissime Apprenti sorcier de Dukas, dont le frénétique « balai enchanté » passe de l’animation orchestrale à la puissance d’un piano transfiguré.

distribution

Piano Alexandre Tharaud



Photo © Marco Borggreve

programme

Jean-Sébastien Bach
Chorus « Herr, unser Herrscher» (Passion selon Saint Jean BWV 245)
Sicilienne (Sonate pour flûte BWV 1031)
Suite BWV 818a
Prélude, Allemande, Courante, Sarabande, Menuet, Gigue
Aria « Aus Liebe will mein Heiland sterben» (Passion selon Saint Mathieu BWV 244)
Suite BWV 996 pour luth
Prélude, Allemande, Bourrée, Sarabande, Gigue

(transcriptions Alexandre Tharaud)

Claude Debussy
Préludes
Danseuses de Delphes
Le Vent dans la plaine
Des pas sur la neige
La Cathédrale engloutie
La Fille aux cheveux
de lin
Ce qu’a vu le vent d’ouest

Paul Dukas
L’Apprenti sorcier (transcription)

Dates
15
Décembre
17:00
auditOrium
Tarifs et plan de salle
de 5.5€ à 35€ (tarif c)
Plus de détails
Durée
1h50 avec entracte