musique

Orchestre Français des Jeunes

Michael Schønwandt, Elisabeth Leonskaja
présentation

L’Orchestre Français des Jeunes prend de nouveau ses quartiers d’hiver à l’Opéra de Dijon pour accueillir la légendaire Elisabeth Leonskaja dans L’Empereur de Beethoven, avant de déployer sa virtuosité dans l’extraordinaire Concerto pour orchestre de Bartók.

Créée à Hanovre en 1954 et destinée à un orchestre de jeunes musiciens, la Petite musique de nuit de Dallapiccola rend bien sûr hommage à Mozart, mais aussi au poète espagnol Antonio Machado, auteur d’Une Nuit d’été. Son écriture sérielle mais simple, transparente, et sa conclusion en suspens offrent un superbe prélude au Concerto n°5 de Beethoven. Ce concerto dit Empereur, en référence à Napoléon, est aussi, selon un mot connu, « l’Empereur des Concertos » : héroïsme et mystère dans le premier mouvement, sublime cantilène dans l’Adagio, dont la religiosité nocturne enchantait Bernstein, et virtuosité bondissante du Finale. Et quand l’orchestre devient lui-même son soliste – et son propre accompagnateur – cela donne le passionnant Concerto pour orchestre de Bartók, dont les cinq mouvements, progressant de l’ombre à la lumière, se plaisent à isoler les timbres instrumentaux, faisant briller chaque pupitre à la faveur d’une modernité décantée, subtile et hédoniste.

distribution

Direction musicale Michael Schønwandt
Orchestre Français des Jeunes 
Piano Elisabeth Leonskaja

 


Avec le mécénat du Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne

Photo © Luc Menneteau

programme

Luigi Dallapiccola
Piccola musica notturna

Ludwig van Beethoven
Concerto pour piano en mi bémol majeur n°5 op. 73 dit Empereur

Béla Bartók
Concerto pour orchestre

Dates
10
Décembre
20:00
auditOrium
Tarifs et plan de salle
de 5.5€ à 35€ (tarif c)
Plus de détails
Durée
1h50 avec entracte