22
Septembre

Conversation avec | Nadia Fabrizio

Fille et petite-fille d’immigrés, Nadia Fabrizio aime se présenter comme une comédienne qui chante, car c’est bien d’histoires dont il s’agit, de courtes fables, de récits chantés, intimes et universels à la fois.

Au Grand Théâtre de Dijon, elle chantera Emigrant le 7 octobre puis incarnera Bianca dans A Love Supreme le 15 décembre. Nous l’avons rencontrée, elle nous a parlé d’un coin de l’Italie, de chansons des années 80 et des vertus cathartiques du lavomatic. 

Lire notre conversation


Toutes les Conversations 
Au fil des lignes, les chef·fe·s d’orchestre, musicien·ne·s ou encore metteur·euse·s en scène, s’expriment, vous confient leur vision de l’art vivant, ses enjeux et bien plus encore. 

· Ariane Matiakh | Fauré - Saint-Saëns - Ravel
· Gilberto Gil | Tribu Festival
· Leonardo García Alarcón | L’Isola disabitata
· Nicola Raab | Macbeth
· Bertrand Chamayou | Les Années de Pèlerinage, Liszt 
· Anouar Brahem | Les Nuits d’Orient 
· Chloé Moglia | L’Oiseau-Lignes
· Guillaume Tourniaire | Così fan tutte, Mozart
· Valérie Lesort | Petite balade aux enfers, d’après Orphée et Eurydice, Gluck
· Vincent DumestreLe Couronnement de Poppée, Monteverdi
· Amandine Beyer | | Dialogue entre un quatuor à cordes et quatre danseurs
· Anass Ismat | Le Chœur de l’Opéra de Dijon
· Silvia Costa | Julie
· Amélie Niermeyer | Don Pasquale
· Nadia Fabrizio | Emigrant
· Bruno Ravella | Stiffelio